Les aides CEE : Certificat d’économie d’énergie

Vous comptez vous lancer dans des travaux de rénovation énergétique dans votre logement ? Ils pourraient vous coûter moins cher que prévu ! Pour les financer, vous pouvez bénéficier des nombreuses aides que proposent l’Etat, les collectivités territoriales ou encore divers organismes privés et publics. Certaines de ces aides sont cumulables.

Pour vous aider à trouver les dispositifs qui vous correspondent et en tirer le meilleur parti, nous les avons tous réunis ici. Vous pouvez également utiliser notre simulateur et découvrir toutes les aides faites pour vous !

MaPrimeRénov’

Qu’est-ce que c’est ?

Créé en janvier 2020, MaPrimeRenov’ est un dispositif géré par l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat) qui mène au versement par cet établissement public d’une prime pour chaque type de travaux de rénovation énergétique engagé. En fonction de vos revenus, vous pouvez ainsi toucher jusqu’à 90 % du montant de vos travaux. De quoi garder votre énergie sans vous ruiner !

Êtes-vous éligible ?

Le dispositif MaPrimeRenov’ concerne une grande partie des particuliers, qu’ils soient propriétaires occupants ou bailleurs. Comme les aides précédentes, il ne s’applique que sur les résidences principales (maisons individuelles ou appartements) achevées depuis plus de 2 ans à la date de début des travaux et ne couvre que les prestations de professionnels certifiés RGE. Là encore la liste des travaux couverts est longue : isolation, pose de chaudière mais aussi de pompes à chaleur ou encore de poêle à granulés.

Consultez la grille des plafonds de ressources annuelles pour bénéficier de MaPrimeRénov’ :

Revenu fiscal de référence RFR (indiqué sur l’avis d’imposition)

ÎLE-DE-FRANCE
NOMBRE DE PERSONNE COMPOSANT LE MÉNAGE (foyer fiscal) Ménages aux revenus Très modestes Ménages aux revenus modestes Ménages aux revenus intermédiaires Ménages aux hauts revenus
1 ≤ 20 593 € ≤ 25 068 € ≤ 38 184 € > 38 184 €
2 ≤ 30 225 € ≤ 36 792 € ≤ 56 130 € > 56 130 €
3 ≤ 36 297 € ≤ 44 188 € ≤ 67 585 € > 67 585 €
4 ≤ 42 381 € ≤ 51 597 € ≤ 79 041 € > 79 041 €
5 ≤ 48 488 € ≤ 59 026 € ≤ 90 496 € > 90 496 €
Par personne supplémentaire + 6 096 € + 7 422 € + 11 455 € + 11 455 €
≤ : inférieur ou égal / > : supérieur
AUTRES RÉGIONS
NOMBRE DE PERSONNE COMPOSANT LE MÉNAGE (foyer fiscal) Ménages aux revenus Très modestes Ménages aux revenus modestes Ménages aux revenus intermédiaires Ménages aux hauts revenus
1 ≤ 14 879 € ≤ 19 074 € ≤ 29 148 € > 29 148 €
2 ≤ 21 760 € ≤ 27 896 € ≤ 42 848 € > 42 848 €
3 ≤ 26 170 € ≤ 33 547 € ≤ 51 592 € > 51 592 €
4 ≤ 30 572 € ≤ 39 192 € ≤ 60 336 € > 60 336 €
5 ≤ 34 993 € ≤ 44 890 € ≤ 69 081 € > 69 081 €
Par personne supplémentaire + 4 412 € + 5 651 € + 8 744 € + 8 744 €
≤ : inférieur ou égal / > : supérieur

Consultez la liste des travaux éligibles et des critères techniques pour bénéficier de MaPrimeRénov’.

Comment en bénéficier ?

Pour bénéficier de cette aide, vous devez créer votre compte sur maprimerenov.gouv.fr et y déposer votre demande en ligne avant le début des travaux. Après leur réalisation, vous n’aurez plus qu’à transmettre la facture et votre dossier complet à l’ANAH pour recevoir le versement de l’aide. Si vos revenus sont faibles, vous pouvez demander à recevoir les fonds dans les quinze jours suivant les travaux pour ne rien avancer. Pratique !

Consultez nos tutos pratiques avec tous nos conseils pour réussir votre demande de prime !

Le Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE)

Depuis janvier 2021, le CITE est complètement remplacé par MaPrimeRénov’. Une aide plus simple et accessible au plus grand nombre !

Qu’est-ce que c’est ?

Le CITE vous permet de déduire une part du montant de vos travaux de rénovation énergétique de vos impôts. Un montant fixe et plafonné à 4 000 € est défini pour chaque type de travaux réalisés. Et la liste des dépenses couvertes est très longue : installation de chaudière, isolation thermique, équipement en panneaux solaires ou en pompes à chaleur, création d’un système de régulation du chauffage… Vous trouverez forcément votre bonheur !

Êtes-vous éligible ?

Le CITE concerne exclusivement les ménages aux revenus intermédiaires et élevés. Vous devez être propriétaire et occupant du logement à rénover. Pour en bénéficier, ce logement (maison individuelle ou appartement) doit être la résidence principale du ménage et être construit depuis deux ans minimum à la date de début des travaux. Pour finir, les travaux doivent être réalisés par des professionnels certifiés RGE.

Avantage de taille, ce dispositif est cumulable avec :

La Prime Effy

L’Eco-prêt à taux zéro

Les aides Action Logement

De nombreuses aides de collectivités locales

Consultez la grille des plafonds de ressources annuelles pour bénéficier du CITE.

Rien de plus simple :

Vous indiquez le montant des dépenses dans la partie dédiée de votre déclaration de revenus

Le montant associé sera alors déduit de votre impôt au titre de l’année au cours de laquelle la dépense a été payée.

L’Éco-Prêt à Taux Zéro (Éco-PTZ)

Qu’est-ce que c’est ?

L’Éco-Prêt à Taux Zéro (Éco-PTZ) est un prêt bancaire sans condition de ressources, dont les intérêts sont payés par l’Etat. Son montant dépend des travaux engagés mais peut tout de même atteindre 30 000 € ! La période de remboursement peut quant à elle s’étendre jusqu’à 15 ans.

Êtes-vous éligible ?

Vous pouvez bénéficier de l’Éco-Prêt à Taux Zéro si vous êtes propriétaire (occupant ou bailleur). Les sociétés civiles non soumis à l’impôt sur les sociétés, dont au moins un des associés est une personne physique peuvent également être éligibles. Ce dispositif hyper polyvalent couvre vos travaux d’isolation, de chauffage, de production d’eau chaude avec des énergies renouvelables mais aussi de réhabilitation de votre système d’assainissement. Comme souvent en matière d’aides écologiques, les travaux doivent être conduits par des professionnels certifiés RGE dans des logements achevés depuis plus de deux ans.

Comme pour le CITE, votre logement (qu’il s’agisse d’un appartement ou d’une maison individuelle) doit être déclaré comme résidence principale ou destinés à l’être. Sa construction doit également avoir été achevée au moins deux ans avant le début des travaux.

Économisez toujours plus en cumulant les aides !

Pour ne rien gâcher, ce prêt est cumulable avec : le CITE, la Prime Effy, la Prime Coup de Pouce CEE, les aides d’Action Logement, les aides de l’ANAH.

Consultez nos tutos pratiques avec tous nos conseils pour réussir votre demande de prime !

Comment en bénéficier ?

Ce prêt à taux zéro est accordé par les banques dans des conditions fixées par l’Etat. Pour en bénéficier, vous devez donc vous adresser à une banque en lui présentant les devis de votre artisan RGE relatifs aux travaux que vous voulez effectuer ainsi qu’un formulaire à télécharger sur le site dédié. Une fois l’argent en poche, vous avez trois ans pour faire réaliser les travaux (et transmettre les factures à la banque).

Habiter Mieux Sérénité de l’Anah

Qu’est-ce que c’est ?

C’est une aide de l’Anah accordée pour de nombreux types de travaux à la condition qu’ils apportent un gain énergétique d’au moins 25 % (si vous ne savez pas comment faire réaliser cette estimation, l’Anah peut vous accompagner !). Isolation des murs, changement de fenêtres, nouveau système de chauffage, tout ce qui peut vous faire garder votre énergie est compris !

Le financement est proportionnel au montant de vos travaux. Selon vos revenus, l’aide peut aller jusqu’à 50% du coût hors taxes de vos travaux.

L’Anah peut bonifier ce financement d’une prime de 10% du montant total de vos travaux supplémentaires si vous correspondez à l’un de ces trois critères :

Vous habitez une passoire énergétique (classe F ou G avant travaux)

Les travaux permettent une amélioration globale de la performance énergétique de 35% minimum

Les travaux permettant un gain correspondant au moins à un saut de deux classes énergétiques

Qui peut bénéficier de l’aide ?

Les propriétaires occupants dont les revenus sont inférieurs aux plafonds de ressources fixés par l’Anah

Les propriétaires bailleurs

Les copropriétaires pour les copropriétés fragiles

Les logements concernés doivent être des résidences principales situées en France métropolitaine, dont la construction est achevée depuis plus de 15 ans à la date ou le dossier de demande d’aide est déposé à l’Anah et n’ayant pas bénéficié d’un prêt à taux zéro en cours ou octroyé il y a moins de cinq ans. Si vous êtes ultra-marin, pas d’inquiétude : il existe des aides spécifiques gérées par le Ministère de l’Outre-Mer !

Comment en bénéficier ?

Pour bénéficier de ce programme, vous devrez faire appel à un spécialiste de l’Anah. Celui-ci viendra évaluer à votre domicile les travaux à réaliser et se chargera lui-même de la constitution de votre dossier.

L’isolation des combles à 1€

Qu’est-ce que c’est ?

L’isolation des combles à 1€ est une offre commerciale créée par Effy en 2013 grâce à un programme validé par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire. Depuis 2018, toutes les entreprises signataires d’une charte avec ce ministère peuvent proposer cette offre en s’appuyant sur le dispositif des Certificats d’Economie d’Energie (CEE).

Êtes-vous éligible ?

Votre éligibilité au programme d’isolation des combles à 1€ dépend de trois critères

Votre lieu d’habitation

Le nombre de personnes dans votre foyer

Votre revenu fiscal de référence

Comment en bénéficier ?

1
Étape 1

Je fais ma demande en ligne

2
Étape 2

Un conseiller me rappelle

3
Étape 3

Une visite technique gratuite est effectuée

4
Étape 4

Je ne paye qu’1€ après réalisation du chantier

L’aide d’Action Logement à la rénovation énergétique

Qu’est-ce que c’est ?

Cette aide est versée par Action Logement, un groupe constitué par la fusion des 20 comités interprofessionnels du logement (CIL). Elle concerne de nombreux travaux (isolation, chauffage…) Elle peut atteindre 20 000 € en fonction du type de travaux engagés. Si ce montant n’est pas suffisant pour couvrir vos frais, il peut être complété par un prêt à 1% d’une valeur de 30 000€.

Êtes-vous éligible ?

Pour être éligible à cette aide, l’occupant du logement doit être salarié(e) d’une entreprise du secteur privé, qu’il s’agisse de vous-même ou d’une personne à qui vous le louez. Vos revenus ou ceux de votre locataire doivent également être inférieur à un certain plafond. Enfin le logement doit être situé dans certaines zones géographiques bien précises. Bonne nouvelle, cette aide est cumulable avec toutes les autres aides présentées sur cette page !

Consultez la grille des plafonds de ressources annuelles pour bénéficier de cette aide

Comment en bénéficier ?

Comme pour les aides de l’Anah, toute la procédure s’effectue en ligne :

Vous créez votre compte sur le site d’Action LogementLe nombre de personnes dans

Vous déposez votre demande

Vous choisissez un opérateur d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO) qui se chargera de transférer tous les autres documents nécessaires à votre place !

Le taux de TVA réduit à 5,5%

Qu’est-ce que c’est ?

Au lieu du taux habituel de 20% de TVA pour les travaux de rénovation, vous pouvez bénéficier d’un taux réduit de 5,5%. Concrètement, cela se traduit donc par une baisse considérable du prix indiqué en bas de vos factures !

Êtes-vous éligible ?

Vous êtes sans doute éligible à cette aide ! Tous les travaux de rénovation énergétique répondant à des critères de performances minimales peuvent bénéficier d’un taux de TVA réduit (ce sont les mêmes que pour le CITE). Le logement doit simplement avoir été bâti il y a plus de deux ans. Ce taux réduit est bien sûr compatible avec toutes les autres aides présentées ici !

Comment en bénéficier ?

Use this text to share information about your brand with your customers. Describe a product, share announcements, or welcome customers to your store.

Les aides locales

Chaque région offre des aides à la rénovation énergétique spécifiques. Compléments aux aides de l’Anah, subventions pour les toitures végétalisées ou les chaudières à haute performance énergétique… Il y en a forcément une pour vous !

Certains départements, communes et métropoles offrent également des aides de ce type. Renseignez-vous auprès des collectivités territoriales de votre région !

Ajouter un commentaire